• Je tiens à dire Merci à Stéphane NDOUR pour ce tutoriel passionnant.
    Allons y voir de prêt de quoi s'agit-il.

     

     

    Lu sur www.marevueweb.com

    Dans ce tutoriel Photoshop, nous allons créer une interface web avec un look propre et professionnel. Vous pourrez par la suite utiliser cette interface tant pour un site personnel qu’un site corporatif.

    À noter que j’ai seulement traduit le tutoriel ce qui explique que toutes les images sont en anglais. J’ai également présumé que vous utilisiez la version anglaise de Photoshop. Si vous avez un problème à vous repérer avec les mots anglais, les images devraient vous aider à vous repérer. Bon tutoriel !

    RÉSULTAT FINAL

    Voici le résultat final de l’interface que nous allons créer aujourd’hui dans ce tutoriel.

    Version Finale

    PRÉPARER VOTRE DOCUMENT PHOTOSHOP

    1. Pour commencer, créez un nouveau document Photoshop en utilisant les paramètres affichés dans l’image suivante.

    Prepare your Photoshop document

    DÉFINIR LES PARAMÈTRES DE MESURE EN PIXELS

    2. Assurez-vous que vos mesures sont affichées en pixels, qui est l’unité standard pour la conception d’une interface web. Dans la fenêtre de préférences (Ctrl/Cmd + K), cliquez sur Units & Rulers et assurez-vous de régler les paramètres d’unités tels qu’affichés sur l’image suivante.

    Préparez votre document Photoshop

    AJOUTER DES GUIDES POUR DÉLIMITER LA SECTION DES CONTENUS

    3. À l’aide du panneau d’info (F8) et de l’outil de sélection, ajoutez un guide à 120px à partir du bout gauche de votre document comme sur l’image suivante.

    Préparez votre document Photoshop

    4. Effectuez la même étape pour le coté droit de votre interface. Voici à quoi devrait ressembler votre document.

    Préparez votre document Photoshop

    CRÉER LE LOGO

    5. Nous allons maintenant créer le logo du site web. Tout d’abord, créez un nouveau groupe dans vos calques (layers) que vous pouvez appeler “logo”.

    6. Avec l’outil texte (T), écrivez le nom de votre logo en lettres majuscules, dans notre cas, nous écrirons “SMASHING” (Comme vous pouvez le voir, je n’ai pas re-traduit tous les mots du tutoriels, sinon, les images n’auraient plus “matchées” avec les étapes du tutoriel).

    7. Par la suite, dans votre panneau de caractères (Window -> Character), utilisez la police Arial en Boldavec une grandeur de 42 pt. Aussi, définissez l’option d’anti-aliasing à Sharp et utilisez la couleur#101112.

    Ajoutez des guides

    8. Double-cliquez sur votre calque de texte pour ouvrir la boîte de dialogue. Sélectionnez Gradient Overlay et utilisez les paramètres inscris sur l’image ci-bas.

    Ajoutez des guides

    9. Déplacez le calque “SMASHING” à une distance de 35px à partir du haut et à 0px du coté gauche. Dupliquez le calque et déplacez-le vers la droite. Changez son texte pour “Dzine“. Répétez les étapes 6,7 et 8 en utilisant cependant différentes couleurs pour le dégrader. (Couleur de gauche: #b27625 et couleur de droite: #e5ad27).

    10. Re-sélectionnez l’outil de texte et ajoutez un texte de description sous le logo avec les paramètres suivants:

    Délimitez la zone de contenus

    11. Le logo final devrait ressembler à l’image ci-dessous.

    Délimitez la zone de contenus

    CRÉER LA BARRE DE NAVIGATION

    12. Ajoutez un nouveau groupe dans vos calques et appelez-le “navigation“. Par la suite, placez-le en haut du groupe “logo“. Ajoutez un nouveau guide avec la règle du haut et déplacez-le à 150px du haut du document. Dessinez ensuite, sur toute la largeur du document, une ligne horizontale (Raccourcis clavier U) de 4px de hauteur avec une couleur #e3ab27.

    13. Ajoutez les liens textes de la barre de navigations à 12px de hauteur à partir de la ligne horizontale à une distance de 20px à partir du guide de gauche. Sélectionnez l’outil rectangle à coins ronds (U) et dessinez une boîte ayant 72px de largeur par 35px de hauteur. Déplacez ce calque sous les liens textes et nommez-le “hover“. Redresser les coins de gauche et de droite du bas de la boîte avec l’outil de conversion des points (Convert Point sur l’image du bas). Double-cliquez sur le calque “hover” pour ouvrir sa boîte de styles et ajoutez un dégrader de couleurs (Gradient Overlay). (Couleur de gauche:#e5ad27, Couleur de droite: #b27625). Changez la couleur du lien “Home” pour du blanc #ffffff.

    Ajoutez des guides pour la zone de contenus

    CRÉER LA SECTION “APPELEZ-NOUS”

    14. Téléchargez cet icône de téléphone et placez-le à coté du guide de droite. Sélectionnez l’outil texte, ajoutez un numéro de téléphone à gauche de l’icône et utilisez la police Arial, avec une grandeur de 20pt et une couleur de #292929. Ajouter une petite description sous le numéro également en Arial, en Bold, avec une grandeur de 11pt et la couleur #595959.

    Créez la section Call us

    CRÉEZ LA PARTIE “HEADER” DE L’INTERFACE

    15. Créez un nouveau groupe dans vos calques et nommez le “header“.

    16. Sélectionnez l’outil de rectangle (U) er créez un rectangle de 1200 px par 440px. Bougez-le à 1pxsous la barre de navigation et renommez-le calque “header bg“. Double-cliquez sur le calque et sélectionnez un Gradient Overlay (Couleur de gauche #2e2226, Couleur de droite: #7a7556).

    Créer le header

    17. Créez un autre rectangle de 960px de largeur et de 360px de hauteur. Déplacez-le à 40px à partir du haut du calque “header bg” et à 0px du guide de gauche et renommez le “header container“.

    Créer le header

    CRÉEZ LA SECTION “PROJET EN VEDETTE” (FEATURED PROJECT)

    18. Créez un nouveau groupe de calque et appelez le “fp“. Sélectionnez l’outil rectangle (U) et créez un rectangle de 630px de largeur par 340px de hauteur. Placez-le à 10px du haut et à 10px à gauche du calque “header container”. Remplissez ce calque de noir et nommez-le “fp container“.

    Créer la section featured

    19. Ouvrez une image dans Photoshop et placez-la sur un nouveau calque au dessus de “fp container”. Cliquez sur le nouveau calque avec le bouton droit de votre souris et sélectionnez “Create Clipping Mask“.

    Créer la section featured

    20. À partir de la barre de navigation du haut, donnez-lui une rotation de -4 degrés. Changez ensuite son Blending Mode pour “Luminosity“.

    Changer la luminosité

    21. Nous allons maintenant écrire un titre et une description pour l’image du bloc “featured“. Créez un rectangle de 630px par 90px avec la couleur #161718. Changez l’opacité du claque à 90% et renommer ce dernier “title bg“.

    Créer titre et description

    22. Créez un autre rectangle de 630px de largeur et de 1px de hauteur avec une couleur #9c9c9c et renommer le calque “title horizontal line“. Bougez le rectangle sur la bordure du haut du calque “title bg“.

    23. Ajoutez un titre et une description à l’intérieur du rectangle en utilisant les paramètres suivants:

    POUR LE TITRE:

    • Typo: Arial, couleur: #ffffff, grandeur: 25pt et comme “anti-aliasing“, l’option Sharp.

    POUR LA DESCRIPTION:

    • Typo: Arial, couleur: #a4a4a4, grandeur: 12pt et comme “anti-aliasing“, l’option Sharp.

    Créer la description pour featured

    CRÉER UNE SECTION “QUICK QUOTE” (CITATION RAPIDE)

    24. Créez un autre groupe dans vos calques à l’intérieur du groupe “header” et nommez-le “quick quote“. Créez un rectangle de 300px de largeur et de 340px de hauteur. Déplacez-le à 10px à droite de la section “featured” et appelez-le “qq container“.

    25. Par la suite, dans le groupe “navigation”, copiez le style du calque ”hover”. (Clique-droit sur le calque, sélectionnez Copy Layer Style) Retournez au calque “qq container” et appliquez le style. (Clique-droit sur le calque, sélectionnez “Paste Layer Style“)

    Créer une section pour les citations

    26. À l’intérieur du groupe de calque “quick quote“, reproduisez l’interface du bloc comme sur l’image suivante.

    Créer la section citations

    27. Sélectionnez l’outil de rectangle à coins arrondis (U) et créez une boîte de 80px de large et de35px de haut. Appelez ce calque “submit btn“.

    28. Double-cliquez sur le calque et appliquez un “Gradient Overlay”. Utilisez les couleurs mentionnées ci-bas.

    Créer la section citations

    29. Écrivez par le suite le texte “Submit” en utilisant la typographie Arial, en Bold avec une grandeur de13pt.

    30. Sélectionnez les calques (“submit btn” et “Submit text”). Choisissez l’outil de la flèche (V) et cliquez sur Align vertical centers et Align horizontal centers dans la barre de navigation du haut.

    Créer la section citations

    CRÉER LA SECTION “CONTENU PRINCIPAL”

    31. Créez un nouveau groupe de calque et nommez-le “content“. Ensuite, créez un rectangle de 300pxde large par 175px de haut et nommez-le “c01“. Placez ce même calque à 30px sous le header et à0px du guide de gauche. Double-cliquez dessus et appliquez ces paramètres:

    Créer la section pour le contenu principal

    32. Nous allons maintenant ajouter du contenu à cette boîte. Premièrement, écrivez le texte “About SmashingDzine“. Sélectionnez le mot “About” et changez sa couleur pour #b47825. Par la suite, sélectionnez le mot “Smashing” et changez sa couleur pour #2f2f2f. Ajoutez une petite description ainsi qu’un lien texte sous le titre. Voici les paramètres utilisés pour le titre, la description ainsi que pour le lien texte.

    Créer la section du contenu principal

    POUR LE TITRE:

    • Police: Trebuchet MS, Style: Normal, Grandeur: 24pt, Anti-aliasing: Sharp

    POUR LA DESCRIPTION:

    • Police: Arial, Style: Normal, Grandeur: 12pt, Anti-aliasing: None, Couleur: #767676

    POUR LE LIEN TEXTE:

    • Police: Arial, Style: Bold, Grandeur: 13pt, Anti-aliasing: None, Couleur: #252525, Souligné

    33. Sélectionnez l’outil de rectangle (U) avec comme couleur, du blanc. Maintenez enfoncé la touche Shift de votre clavier pour créer un carré parfait de 88px par 88px. Déplacez ce carré à une distance de 10px à gauche du calque (“c01″). Nommez ce calque “border“. Double-cliquez dessus et utilisez les paramètres suivants:

    Créer la section du contenu principal

    34. Créez une autre boîte, cette fois de 82px par 82px et placez-la au centre du calque “border“. Appelez ce calque “box” et changez sa couleur pour #d5d5d5. Sélectionnez tous les calques du groupe “content“, allez à Layer > New > Group from Layers (Ctrl/Cmd + G) et renommez ce groupe “about“.

    Créer la section À Propos

    35. Dupliquez le groupe “about” et nommez le nouveau groupe “services“. Dupliquez encore et cette fois, renommez le groupe “portfolio“. Nous avons maintenant 3 groupes (“about“, “services et “portfolio“). Déplacez le dernier sur le guide à droite du document.

    Créer la section À Propos

    36. Sélectionnez les 3 groupes et allez à Layer > Distribute > Horizontal Centers pour espacer équitablement les 3 blocs.

    Créer le footer

    37. Changez les titres des blocs.

    Créer le footer

    CRÉER LE “FOOTER”

    38. Nous voilà maintenant à la dernière grande étape du tutoriel. Créez un nouveau groupe dans vos calques et nommez-le “footer“. Insérez un rectangle de 1200px par 100px au bas du document. Nommez ce calque “footer bg“. Utilisez le même dégradé (Gradient Overlay) que le calque “header bg“.

    Créer la section footer

    39. Ajouter un texte pour la mention “Copyright” avec la typographie “Arial“, une grandeur de 12ptavec le code de couleur #dddddd.

    Créer la section footer

    40. Créez un nouveau groupe à l’intérieur du groupe “footer” et nommez-le “subscribe“. Créez un rectangle avec coins ronds de 85px par 35px et nommez son calque “subscribe btn“.

    41. Écrivez par la suite le mot “Subscribe” avec la police “Arial” en Bold et une grandeur de 13 pt.

    42. Reproduisez l’interface comme sur l’image suivante.

    Créer le footer

    RÉSULTAT FINAL

    Et voilà ! Voici le résultat final de votre interface web. J’espère que vous avez appris quelques bons trucs pour vos prochains design d’interfaces web !

    Si vous avez des opinions, des commentaires ou d’autres trucs et astuces, n’hésitez pas à les partager à l’aide de la section commentaire dans le bas du tutoriel.

    Résultat final du tutoriel

    MERCI !

    lien: http://afriqueitnews.com/2011/12/13/creer-une-interface-web-professionnelle/


    votre commentaire
  •  
     

    Un raccourci clavier est une combinaison de touches qui une fois enfoncée permet d’exécuter un programme, une fonction ou une commande d’un programme.

    Bonne nouvelle, Twitter vous propose des raccourcis clavier pour réaliser rapidement presque toutes les actions possibles ?
    Pour faire fonctionner les raccourcis clavier Twitter, il vous suffit de vous connecter à Twitter web.

    Liste des raccourcis clavier sur Twitter

    Pour revenir à l’accueil : tapez en même temps sur les touches G et H sur votre clavier (pas besoin de vous mettre en majuscules, il suffit d’appuyer simultanément, sur votre clavier, sur les lettres G et H)

    Pour aller à la page “Mentions” : touches GR (G et R simultanément)

    Pour aller à la page “Activités” : touches GA

    Pour naviguer de tweet en tweet : touche J (suivant) et touche K (précédent)

    Pour retweeter : touche T

    Pour créer un tweet : touche N

    Pour répondre à un tweet : touche R

    Pour voir votre propre profil : touches GP

    Pour rechercher : touche /

     Pour ouvrir un tweet (c’est-à-dire pour obtenir plus de détails à propos de ce tweet) : appuyez sur la touche “Entrée” de votre clavier

    Pour fermer un tweet ouvert : touche L (attention, fermera simultanément tous les tweets ouverts)

    Pour créer un Direct Message (message privé) : touche M

    Pour consulter vos DM : touches GM

    Pour ajouter un tweet en favori : touche F

    Pour retrouver les tweets que vous avez classés en “favoris” : touches GF

    Pour aller en bas de page : touche espace

    Pour aller à la page “Découvrir” : touches GD

    Pour voir toutes les listes Twitter que vous avez créées : touches GL

    Pour aller à la page “Connecter” : touches GC

    Pour aller à vos paramètres : touches GS

    Pour voir le profil d’un utilisateur : touches GU

    Néanmoins, 

    Pour faire apparaître instantanément tous les raccourcis clavier Twitter sur votre écran,
    Il vous suffit tout simplement de taper un ? (faites comme si vous vouliez taper un point d’interrogation) lorsque vous êtes connectés sur Twitter…

    Source : http://ceschod.akendewa.net/


    votre commentaire
  • 25 Photoshop Tutorials for Creating that Perfect Web Page Design

    All of these tutorials cover the process of designing a modern and high-end web page within AdobePhotoshop, as with any great web design it is initially designed with a graphic editor, beginning with a blank canvas building up towards the complete page.
    Below you will find 25 Photoshop Tutorials for Creating that Perfect Web Page Design.

    SOURCEhttp://resources.cssrex.com/photoshop/25-photoshop-tutorials-for-creating-that-perfect-web-page-design/


    votre commentaire
  • rontPage

    Historique de la pageDernière modification par Alistair MacDonald Il ya 1 semaine
     
     

    PrivacyCampParis  

     

    Édition - une note sur l'édition

    Les utilisateurs de cette page sont libres de modifier le contenu comme ils l'entendent.

             il suffit de prendre soin de ne pas couper beaucoup de code après que vous ayez fait vos changements! Cependant, vous pouvez ajouter les vôtres gratuitement ....

            Merci. t ou de lire les blog de . Voici des notes sur l'utilisation de ce wiki .

    Participer? 

    D'organisation?

                     Lisez à propos de ... l'organisation , puis de se familiariser avec les règles .

    Entreprise Unconference?

    • Plusieurs organisations organisent et hébergement unconferences. 
    • La maintenance du site rejoindre les SiteMaintainers , si vous voulez aider à maintenir ce site fonctionnel.

     

    Rejoignez le groupe Google ici si vous voulez aider à planifier! 

    https://groups.google.com/forum/ #! forum / barcamptc

     

    BarCamp Histoire

     

    BarCamp a maintenant tout à fait un record historique impressionnant. Il ya un sentiment partagé que  cela ne devrait pas être perdu et 2 pages peut être utilisé pour garder une trace de tous les unconferences qui se sont produites dans les dernières années:

    1. BarCampPastEvents Erves que d'un parking temporaire pour ré-ordonner la liste des événements à travers le monde. Pour garder la page en cours à court et pertinent, couper et coller vos mises à jour là car ils sont remplacés ou l'événement se produit.
    2. BarCampNewsArchive (la page est actuellement verrouillé) conserve les pistes de mises à jour plus anciennes de nouvelles pour dernièresmanifestations . Cette page sert de la mémoire historique de BarCamp. Les événements sont actuellement montrés là, dans l'ordre chronologique inverse.

     

    Il nous rend tous tristes, mais des pointeurs vers des pages externes à partir de la page d'accueil sera probablement supprimé sans préavis. Sinon la page se remplit rapidement avec difficiles à détecter le spam. Depuis la version 2.0 de PBWiki, les utilisateurs peuvent être autorisés que des écrivains ou des lecteurs. Par défaut, les nouveaux utilisateurs sont autorisés comme des écrivains, des comptes qui effectuent des opérations insuffisantes seront transformés en 'des lecteurs en tant que mesure de sécurité. Si le changement ne semble pas justifiée, s'il vous plaît contacter les SiteMaintainers de rétablir les droits normaux pour le compte correspondant.

     

    Camps à venir

     

           Remarque: Cette liste de droite ici, c'est la «liste définitive» de barcamps à venir.Les liens dans le cas des listes de points à un _doit_ correctement formatée BarCamppage (voir UsingTheBarCampWiki pour plus de détails). Si votre pays n'est pas listé, c'est peut-être temps pour vous d'organiser un BarCamp là.

     

     

    SOURCE: http://barcamp.org/w/page/402984/FrontPage


    votre commentaire
  • Vous souvenez-vous de la bonne vieille pyramide de Maslow que l’on vous a sans doute enseignée à l’école ? Vous savez, cette pyramide des besoins humains qui permet de les classer et de les hiérarchiser d’une manière dynamique … Si l’on en croit Maslow, les besoins situés à la base de la pyramide doivent être globalement satisfaits pour rendre possible la réalisation des besoins supérieurs.

    Et bien, je me suis amusé à appliquer cet outil d’analyse au coworking pour voir ce que ça pouvait donner. Appliqué au coworking, l’analyse de Maslow signifierait qu’il convient d’assurer les services de base dans un premier temps pour permettre aux coworkers de progresser vers les échelons plus élevés de la pyramide.

    Au delà du coté matériel, le coworking a pour ambition d’offrir un cadre adapté à la réalisation individuelle de ses membres

    Il répond à des besoins aussi différents que « il me faut un endroit où je puisse être à l’aise pour travailler, ça pue trop chez moi », que « j’ai besoin d’avoir une gueule auprès de mes clients »que « j’ai besoin de gens avec qui partager mes joies et mes peines professionnelles » ou que « j’ai besoin d’être dans une dynamique plus créative »…

    Le coworking à la Maslow, ça donne ça :Pyramide Maslow Coworking

    Besoins de base

    Les besoins de base sont en quelque sorte les besoins physiologiques du travailleur indépendant qui souffre de ne pas disposer d’un espace de travail vraiment opérationnel. Avant toute chose, un espace de coworking doit pouvoir offrir de quoi permettre à chacun de travailler dans de bonnes conditions :

    • Un wifi performant

    • Un poste de travail confortable

    • Des équipements adaptés (imprimante, scanner etc…)

    • Des espaces de rangement (casiers)

    • La possibilité de manger et de boire (dans l’espace et grâce à la proximité de lieux de restauration dans le voisinage)

    • Une salle de réunion

    • Un maximum de proximité avec le domicile du coworker

    • Un maximum de calme dans les espaces dédiés au travail individuel

    . Echapper à la terrible malediction de la procrastination

    Besoin de sécurité

    Devenir indépendant est un choix de vie qui signifie une baisse de visibilité quant à son avenir. Exit les revenus fixes et prévisibles du temps où vous étiez salarié, bonjour les responsabilités pesantes et les choix flippants. Et vous ne pouvez plus demander conseil à votre chef ou à vos collègues lorsque vous êtes confronté à une situation délicate… Cette insécurité qui est le lot commun des indépendants peut toutefois être atténuée par le coworking.

    Sécurité financière (les coworkers ne paient que lorsqu’ils sont présents, ce n’est pas une charge locative fixe)

    Climat de confiance

    • Ambiance détendue

    • Possibilité de bénéficier de conseils

    Besoin d’appartenance

    L’époque où Renaud chantait « vivre libre, c’est souvent vivre seul » est peut-être derrière nous. Un espace de coworking c’est avant tout une communauté réunie autour de valeurs et de modes de vie partagés. Un espace de coworking digne de ce nom permet aux indépendants d’être partie intégrante d’un crew qui vit, travaille et agit ensemble. Cela se manifeste notamment par :

    • Des évènements professionnels et festifs qui rassemblent la communauté

    • Le développement de relations amicales entre les membres

    • Un Coworking Visa qui fait de vous un membre de la communauté internationale des coworkers

    • La naissance d’initiatives collectives entre les membres

    Besoin d’estime

    Un espace de travail performant, un environnement structurant, une communauté qui vous ressemble et vous soutient … Le cadre est en place pour pouvoir permettre à chacun de s’exprimer. En étant membre d’une communauté de coworkers, il devient possible :

    • D’être reconnu pour ses compétences

    • De devenir acteur de la communauté

    • D’avoir une audience pour ses projets

    Besoin de réalisation

    Voici le stade suprême auquel nous rêvons tous de parvenir ! Et pour cela aussi, rejoindre un espace de coworking peut être utile. Un espace de coworking permettra :

    • D’être dans un état d’émulation créative

    • De continuer à progresser via des formations et des échanges quotidiens

    • De vivre et travailler en accord avec ses valeurs

    • De transmettre ses connaissances

    Jean-Michel a escaladé les échelons de la Pyramide. Il en parle sur Mutinerie.

    Contrat Creative Commons
    Cet article est mis à disposition selon les termes d’une licence Creative Commons.


     
    Mots-clés :  •  •  •  •  •  •  • 
     
     
     

    17 Responses to la pyramide de maslow du coworking

    1. Antonin dit :

      Excellent cet article William!
      J’aime beaucoup le concept de Maslow et le coworking s’y applique plus que bien ;)
      Excellent!

    2. William dit :

      Merci Antoléo !!!

    3. Antoléo l’homme-lion :) )))))

    4. excellente créativité …et pour la « pédagogie coworking », approches de M-hélène P0NCET depuis 2010,… le dernier coworking-open le 7 avril a reuni des compétences complèmentaires pour développer ds synergies sociétales de demain Coachement vôtre

    5. Naim dit :

      Très bien vu ! Puis-je l’utiliser pour mes prochaines présentations pour mon projet limougeaud ? :)

      • Eric dit :

        Bien sur Naim. Tout notre contenu est en Creative Common. Si tu le reutilise sur un autre site, mets juste un lien vers la source, mais aucun soucis. Si ça sert la communauté

    6. [...] Artikel ist eine Teilübersetzung und Interpretation des veröffentlichten Artikels auf Mutinerie – Coworking [...]

    7. La Grossiste dit :

      Une pyramide qui viendra à bout des derniers sceptiques au coworking!

    8. Pour moi il y a un besoin primordial qui est complètement absent de cette pyramide: la flexibilité. Ca fait plus d’un an que je pratique le coworking sur Bruxelles, à titre complémentaire puisque je travaille aussi depuis les bureaux d’un client et depuis chez moi de temps en temps. Et je suis toujours aussi frustré par l’obligation de devoir prévoir mon volume horaire un mois à l’avance. Pour moi, ce besoin est primordial et trop souvent oublié pour la bonne et simple raison que ce genre de flexibilité est très difficile à offrir dans le coworking et rend son modèle économique très fragile. C’est pour ça que je suis en train d’explorer les voies du codesking (http://www.kodesk.com). Qu’est-ce que vous en pensez?

      • Eric dit :

        Bonne remarque. C’est un oubli. Nous sommes aussi convaincus de l’importance de la flexibilité. Par contre vous le mentionnez bien : la flexibilité rend le business model plus fragile. Nous essayons vraiment d’élaborer une offre qui garde cet aspect tout en étant économiquement viable. Les voies du codesking sont tout à fait intéressante à cet égard

        • William dit :

          Evidement, la flexibilité est un atout primordial du coworking et nous l’avions déjà mentionné dans un précédent article :

          http://www.mutinerie.org/10-bonnes-raisons-de-devenir-coworker/

          Je ne l’ai pas mentionné directement dans la pyramide dans la mesure où Maslow n’avait pas identifié un « besoin de flexibilité ». En revanche, celui-ci peut se traduire sous la forme du « besoin de sécurité financière » car la flexibilité qu’offre le coworking permet d’éviter des frais fixes locatifs pesants et donc d’être plus en sécurité avec sa trésorerie…

    9. scraty dit :

      Sympa cet article, tout comme le site en lui même, un fan de plus !

    10. [...] es una traducción libre del francés del interesante post de William: “La Pyramide de Maslow du coworking” publicado en la web del Mutinerie Coworking de [...]

    11. [...] La philosophie défendue par un RSE est donc claire : améliorer la productivité et la créativité de vos collaborateurs non seulement par l’échange, mais aussi par l’ambiance d’épanouissement professionnel. Voir pour cela la Pyramide de Maslow excellemment revisitée par Mutinerie.org pour le coworking. [...]


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique